Aborigènes et contemporains

Salut !

Depuis quelques temps, m’est venue une vision très « locale » du didgeridoo, et l’envie d’en parler avec vous. :slightly_smiling_face:

Nous devons les yidakis, magos, et les didgeridoos qui en ont découlé, aux Aborigènes.
Leur histoire et la souffrance, l’horreur des colons et des faits de destruction des tribus, le mépris qui peut provenir toujours aujourd’hui des occidentaux…
Je ne suis habituellement pas très branchée « devoir de mémoire ». Pourtant, quand on souffle, beaucoup de gratitude, de respect envers ces tribus. Et je les connais finalement si peu…

Le didgeridoo est associé à une responsabilité de faire vivre autant que possible ce qui est toujours là, la réalité actuelle des Aborigènes d’Australie, et aussi la mémoire de ce qui a été…

Et j’ai de plus en plus cette sensation :

Je ne connais pas très bien la culture aborigène, mais je sais qu’il y a une lecture et une compréhension des paysages et du milieu très fortes, une écoute des rêves et du monde invisible.
Transposé dans notre ici et maintenant, est-ce que ce ne serait pas notre autre responsabilité en soufflant dans le bâton ? Lutter là où nous sommes, à n’importe quel endroit du globe où on se trouve, pour la connexion et le respect de la Terre, sa préservation :earth_asia:, et contre toute société qui veut l’exploiter, la puiser, l’épuiser.
Une solidarité avec les peuples premiers, connectés à la Terre. A la fois là où eux se battent, et là où nous pouvons-devons aussi nous battre :peacock:. Prendre exemple, et l’incarner dans nos quotidiens.

Et faciliter la présence de chacun à son monde intérieur, intuitif, onirique ?..

Je suis intéressée par vos retours, ceux qui connaissent bien la culture aborigène, ses valeurs piliers, ceux qui s’interrogent aussi…

Merci !

(** Allez je vous avoue, en tant que femme, la 1e année de souffle, je n’osais pas jouer en dehors de ma chambre pour ne choquer personne …
Dans ma culture, j’aurais justement choisi cet instrument pour la provoc’ et faire avancer les choses, mais là je n’avais pas mes repères, je ne voulais blesser personne malgré moi…
Aujourd’hui, je joue sur un didgeridoo contemporain - un woodslide -… loin du trad, loin des codes… :slightly_smiling_face:… c’est la volonté de cohérence qui me fait avancer.)

6 J'aimes

Je te réponds que pour moi le didge amène à la conscience… à la présence…

Autant de celui qui joue, que de celui qui reçoit cette vibration…

Et c’est selon moi le manque de conscience et de présence qui mène aux folies que tu décris…

On traite la terre comme de la merde (désolé du terme) PARCEQU’ON se traite aussi comme de la merde (faut voir ce que l’on se fout dans l’estomac, et dans la cervelle par les yeux via ces écrans…)

J’ajoute que c’est le manque de présence et de conscience qui nous maintient TOUS LES JOURS à déféquer et uriner dans notre EAU.
J’y pense (depuis quasi 10 ans ce n’est plus mon cas à 98%).

Nous sommes de l’eau… alors je te laisse comprendre…

Bizou soeurette d’impros !!! :heart_eyes::heart_eyes::heart_eyes::heart_eyes::heart_eyes:

3 J'aimes

Belle réflexion Camille, je suis d’accord avec toi.
Il y a beaucoup de choses dans ce que tu dis et c’est marrant ça rejoint un peu le podcast que je vais faire aujourd’hui. Il faut que j’aille l’enregistrer d’ailleurs !

3 J'aimes

@Gauthier Drôle de conincidence en effet. A moins qu’il ne s’agisse d’un signe :+1:

3 J'aimes

J’ai bien aimé tout ce que vous venez d’écrire.
Et autre coïncidence, après mon texte sur les apocopes, j’en ai écrit un autre il y a deux-trois jours concernant le racisme et le droit à la différence.
Je n’osais pas trop le mettre dans le forum et puis finalement après ce que vous venez d’écrire, je vais le mettre dans très peu de temps.
Je vous donne déjà le titre : La blanche et la noire.
Ah! si tout le monde pouvait penser comme vous…

3 J'aimes

La différence est une richesse, n’en déplaise aux esprits chagrins :smiley:

3 J'aimes

Je vais tout de suite taper mon texte intitulé « La blanche et la noire », Simon, pour compléter ce que tu as écrit (la diférence est une richesse…).

4 J'aimes

la différence est la richesse que nous avons tous en commun

3 J'aimes

Ils nous ont fait connaître cet instrument aussi bien pour découvrir leur culture que pour enrichir la nôtre…(j’ai copié cette phrase qui résume beaucoup de choses, et j’aime la partager;)

Le didgeridoo est amour, je le crois. Il nous ouvre des portes et des mondes, il change notre vie, il change nos valeurs, il enrichit notre culture, notre musique, notre relation à l’autre, il vient de la culture Aborigène et nous relie directement à elle, ou peut-être directement au temps du rêve… Et du coup, nous partageons le rêve, le son abstrait du didgeridoo peut tout représenter…

C’est ça pour moi l’important : un son qui diffère à chaque « expiration… » comme une œuvre d’art où l’important n’est pas ce que l’on comprend; l’important c’est ce que l’on peut comprendre…

À mon avis, le rêve est Aborigène et contemporain.

Merci

2 J'aimes

Docteur, dès que je rentre dans un endroit, je me surprends à scruter les lieux pour essayer de trouver des trucs dans lesquels souffler pour assouvir un besoin de plus en plus pressant…

C’est grave docteur ?

Ah ! Vous pensez que ce serait mieux de voir un chaman… :scream:

3 J'aimes

Pour moi ici (Panama) c’est « baño seco » ! :wink:

3 J'aimes

Après avoir lu tous vos textes, je me dis mais ou sont les gens comme vous dans mon entourage… dans ma commune… dans ma région… ?
Un grand merci à vous tous pour vos commentaires.
Ça fait tellement de bien d’avoir ce forum et d’échanger avec vous, pour ne plus me sentir un extraterrestre …

@Calie ton texte fait chaud au cœur.
Merci à toi pour ces mots. Celui que je retiens le plus c’est : solidarité (ta vidéo sur Notre Dame Des Landes en est un très bonne exemple).

Traiter son prochain comme son frère humain, serait un début.
Meme si je suis le premier à dire que franchement, des fois, avec certains, c’est vraiment, mais vraiment pas facile…
Sans parler d’avoir une pensée et de l’empathie pour tous les peuples du monde et notamment, les Aborigènes.

@Jaime je suis 100% d’accord avec ce que tu dis

Comme on le dit souvent dans la pédagogie Montessori : On ne protège que ce que l’on aime…
Nous aimons nous vraiment ?

1 J'aime

J’ai hâte d’écouter ça :star_struck:.

2 J'aimes

Wahou, merci pour vos messages :pray: !!
J’avais hésité à publier ce post, et en fait, heureusement, ça me nourrit… vous êtes inspirants.

@Jaime, cette phrase est très forte.

@Gauthier, j’ai vraiment hâte d’écouter ton podcast !!

@Patrick_GARBOUS, jolie nuance :blush:

@Philippe_Bechu, merci pour le partage de cette phrase super importante et la réflexion autour du rêve. J’ai modifié un peu le titre.

@simon ahahah :smile:, la vibration est partout, on la voit danser en toi !

@Eric_D, idem dans mon bout de nature. Ici on composte !

Karl, ben si on est là :hugs::star_struck::grin: !!
Pieds et mains dans la terre. Etoiles et rêves plein les yeux ! :blush:

5 J'aimes

Je confirme; même destination…et à nous les belles papayes ! :wink:

4 J'aimes

Et oui, vous êtes là, et c’est vraiment cool :grin:

3 J'aimes