Apocope et aphérèse

Il y a quelques heures, à peine, je ne connaissais pas l’existence de ces deux mots.
Deux nouveaux fabricants de didgeridoos?
Deux nouvelles sortes de didgeridoos après le Travel Didge et les Woodslide (pour ne citer qu’eux)?
Deux nouveaux groupes? Apocope Didge et Aphérèse Didge?
Désolé de vous décevoir, rien de tout cela.

J’ai découvert ces mots, qui ne sont pas gros, en lisant un ancien livre intitulé « Les mots de ma vie » écrit par Bernard PIVOT.
Celui-ci a animé, avec énormément de talent, une émission littéraire intitulée 'Apostrophes".
D’accord, ce n’est pas tout récent, c’était une autre époque, mais pas celle du DreamTime, tout de même.
Bernard PIVOT et moi ne sommes pas si vieux!

Dans son livre, monsieur PIVOT définit l’apocope comme un mot dont les dernières syllabes ont été supprimées.
Par ex : les cathos, les socialos, les écolos, les aristos, les intellos, les réacs.
Et j’ajouterai : le didge.

Bernard PIVOT écrit à propos des apocopes : « Les puristes les condamnent. Ils ont tort car elles apportent de la fantaisie dans nos conversations… »

Laissez-moi apporter mon grain de sel ou plutôt mon grain de poivre au risque de vous faire éternuer.

Les apocopes m’agacent, m’irritent et me démangent lorsque je me gratte la tête en ne comprenant pas ce que tel mot raccourci signifie.
De plus, je trouve que certains mots raccourcis ne sont pas très élégants, mais pas élégants du tout.
Ainsi, dans le domaine de la danse on ne parle plus de chorégraphie mais de choré. Cela me fait penser à une maladie vénérienne!
Dans le domaine du didgeridoo, la musique traditionnelle se transforme en « trad ».
Trad me fait penser à crad (c’est cradingue, c’est sale…).

Certes, pour prendre l’exemple du mago, celui-ci a un son rugueux, pas lisse, pas net…(sale?).

Et là, je devine Elisabeth Blanc se disant qu’après avoir comparé le son de son mago à de la musique METAL, je commets maintenant le sacrilège de dire que le son du mago est sale.
Je crois que je vais me prendre un Yidaki en METAL sur la tête!

Avant que cela n’arrive, j’en viens tout de suite au deuxième mot du titre : aphérèse.
C’est le contraire de l’apocope. C’est la première partie du mot qui est supprimée : bus pour autobus, ricains pour américains, Ridoo pour didgeridoo.

Quoi! Vous ne connaissez pas Ridoo, l’indispensable chien de la B.D. « L’appel du didgeridoo ».

Peut-être n’avez-vous pas encore digéré mes commentaires sur la musique trad et mon animosité contre les mots raccourcis.
Vous vous dites, peut-être : mais Patrick, quel vieil abruti. En langage plus moderne :
Pat, quel vieil ab!

Et en vieux diplodocus que je suis, ne comprenant rien à rien, je traduirai « quel vieil ab » en « quel vieil aborigène » et vous répondrai alors que je ne mérite pas un tel compliment!!!

8 J'aimes

Bravo @Patrick_GARBOUS j’adore ! C’est très bon !

image

1 J'aime

C’est juste trop bon !!! :star_struck::heart_eyes:.
J’en veux encore.
Quelle écriture !!!
Et le pire c’est que tu as raison :sunglasses:.
Il faut que @Fran6co lise ça !!!

Joliment dit, et parallèles intéressants avec notre passion commune.
Cependant (pour info’) si l"apo" de « Didgeridoo » est largement répandue et acceptée, celle d"Aborigène" est plus problématique. En effet, « abo » est utilisé depuis longtemps en Australie-blanche pour désigner les Aborigènes de façon plus que péjorative… carrément raciste. Mais tu as utilisé « Ab » qui pourrait devenir le néologisme politiquement-correct du coup… une apo-apocope ?

1 J'aime

Sujet surprenant et bien décrit, merci ! :grinning:

1 J'aime

Merci pour vos commentaires sympa…thiques.
J’hésitais avant d’écrire ce texte et de le mettre sur le forum craignant d’être catalogué comme « l’empêcheur de souffler en rond », ce qui serait le comble dans le domaine de la respiration circulaire!!!

2 J'aimes

Effectivement c’est un sujet très intéressant, un peu de culture fait toujours du bien merci pour ce partage :smiley:

1 J'aime

Ah non, au contraire Patrick, continu !!!
C’est un grand plaisir de te lire.
En plus tu as parfaitement raison.

Je suis animateur et j’évolue dans 2 écoles. Tu n’imagines même pas ce que j’entends dans ce genre là.

Meme les prénoms sont diminués !!!
Alexandre: Alex
Zoé : Zo… :shushing_face:
Nathanael : Nat
Capucine : Capu :thinking: :disappointed_relieved:
Sans parler des « Bib » et autres" jeux de soc"…:stuck_out_tongue_closed_eyes:.

Continue à écrire à nous enrichir, à nous faire rire aussi, grâce de ton phrasé bien à toi :wink:

Moi aussi j’apprécie ton post Patrick, on sent que tu aimes les mots.
N’hésite pas si tu as d’autres idées. Et puis au moins maintenant je sais pourquoi j’emploie régulièrement le mot « didge »… pour entrainer ton oreille à repérer les apocopes ! :wink:

1 J'aime

Bon je m’essaye…
Poussé plus loin, c’est la naissance de mots nouveaux : simplifiés, beaux, sonnants, sans trébucher…
Ainsi pour moi didgeridoo, c’est didj. A ne pas confondre avec un didji…
Je vous renvoie à mon article sur les [monouvo] (l’article est tout en bas de la page).
Avant vous avez la liste du dico (monouvo) avec ses définitions…
Il y a bcp d’apocopes ! Lol !
Om

2 J'aimes

Je vais explorer monouvo, ça m’a l’air très attirant.

@Yv, je t’encourage à jeter un oeil à la Petite Marchande de Photons de Manuel Tinoco Vilchez.

Ce livre est une pépite de jeux de monouvos, et de beaucoup de choses. Il faut s’accrocher. Moi j’ai adoré, ma femme, littéraire bibliothécaire férue de lecture, a déclaré forfait à l’époque…

1 J'aime

Merci à toi pour les monouvo.
Ça à l’air bien rigolo !!!
Je vais allez y jeter un œil

Merci à toi pour le livre. Ma copine travail en médiathèque.
Je vais voir si elle peut l’emprunter :wink:

1 J'aime

Ah @Patrick_GARBOUS je pense à toi quand j’écris. Des apocopes, j’en dis plein plein !! :blush:

Super pour Monouvo, je suis intriguée aussi !

Au niveau langage, il y a Alain Damasio que j’aime beaucoup aussi (science-fiction), en particulier sa nouvelle « Les Hauts-parleurs » dans « Aucun souvenir assez solide » :smiling_face_with_three_hearts:.
Il écrit sur un futur proche, dans lequel le langage aurait été privatisé. Il faut donc payer des sociétés privées pour employer certains mots.
Il y a une centaine de mots « libres » et les gens n’utilisent presque plus que ça. On suit un groupe de résistants qui invente son langage et cherche à repousser le système.

Et c’est génial !!

1 J'aime

Merci à tous pour vos indications littéraires.
Si j’ai le courage de me plonger dans ces livres, je sens que je vais apprendre plein de choses et passer du bon temps.

1 J'aime

@Karl, Madame aussi bosse en médiathèque. c’est effectivement super pour découvrir plein de livres :slight_smile:

@Calie Je me mets ces références dans un coin. Alain Damasio, ça me dit quelque chose.

2 J'aimes

Top ce post @Patrick_GARBOUS ! Tu manies vraiment bien les mots et l’esprit !
@Calie J’aime bien Damasio aussi, c’est vrai que sa manière d’écrire est inspirante. Dans son dernier « Les furtifs » il utilise un type de narration très particulier qui m’a tout suite rendue accro :smiley:, on entre carrément dans la tête des personnages.

2 J'aimes

Ah génial, je vais aller voir ça !

1 J'aime

Dernier né des [Monouvo] :
Ondisé(s) : personne(s) ou lieux soumis à des bains d’ondes électromagnétiques.
Lol !

2 J'aimes

Génial le mot, par contre va le caler dans une conversation…
Hmm… Je me sens ondisé aujourd’hui :stuck_out_tongue_winking_eye: !!

1 J'aime