comprendre la relation entre l'inspire et l'expire

de toute évidence quand nous parlons, chantons, la respiration est toujours présente et peut parfois même souvent influencer notre élocution.

pour le didgeridoo, je crois qu’il en est de même, pour avoir une bonne expression de vibration il faut que je puisse maitriser l’inspire et l’expire, si je donne trop vis a vis de l’autre il y a un déséquilibre ce qui a une répercutions sur l’expression finale

je cherche comment il m’est possible d’exploiter l’inspire sur l’expire, en effet je me suis aperçu que je prononce plus facilement sur l’expire et qu’a l’inspire je n’arrive a prononcer que le son ’ on "

donc ma question Gauthier, est ce que l’inspire peut me donner autre chose qu’un ’ on ’ ?

Oui tout à fait. Ce sont ce que j’ai appelé les “sons de respirions”. J’en ai répertorié 7 majeures :
le WON, le won, le waon, le wa, le WI, le WA et le ON.

Je ne peux pas rentrer plus dans les détails là dans ce post car ce serait beaucoup trop long. En revanche, je prépare le tome 2 et la deuxième formation vidéo sur ce thème. Beaucoup de travail en perspective mais ça devrait beaucoup t’éclairer.

Les sons de respirations sont un vaste programme, c’est à mon sens, là que ce cache tout le secret du didgeridoo et de ce qu’il a à nous dire. Aucun autre instrument ne les as. C’est la particularité du didgeridoo.