Critters in the Wood (créatures dans les bois)

Aujourd’hui j’ai fait un morceau méditatif avec mon Yidaki, en ajoutant un effet de réverbération avec mon logiciel de musique.
Je l’ai appelé CRITTERS IN THE WOOD. :slight_smile:

https://www.youtube.com/watch?v=64Oo4duSZt8

Bonjour Elisabeth Blanc,

le côté méditatif de l’instrument est très intéressant, j’en ai fait l’expérience ce week end par l’intermédiaire de Gauthier qui a joué juste après le repas.

on a tendance a prendre le chemin du rythme, mais j’avoue que le côté méditatif m’interpèle, d’autant plus si l’on se trouve dans le celui qui émet ce qu’il ressent.

merci pour cette vidéo

J’adore ce son caverneux…
Bravo Elisabeth !??

Merci GERALD et Vannoz. :slight_smile:

GERALD, tu étais à un stage de Gauthier ?

GERALD, j’ai eu la réponse dans le post sur Nancy. Super que vous ayez passé un bon moment ensemble entre vous et avec Gauthier. :slight_smile:

Slt Elisabeth,
Chouette ces sons, ça change un peu des rythmes rapides

Sympa ton morceau, c’est bien planant. C’est bien de s’éloigner de la technique de temps en temps et de se laisser aller aux impros méditatives ( quoi que les rythmes lents sont parfois plus difficiles au niveau respiration je trouve). Je trouve que c’est souvent dans ces moments où on retrouve plaisir à la découverte du bourdon de base et de ses variations avec les vocalises et les sur/sous pression en sentant le bois réagir à l’intensité qu’on lui envoie.
Good vibes!
Yann.

Merci Fränk et Yanouch. :slight_smile:

Yanouch, oui, faire des impros méditatives ça fait beaucoup de bien, au corps et au mental, c’est un peu comme une séance de méditation. Au lieu de se concentrer sur la technique on écoute son Didgeridoo et on part à la recherche des sons qu’il est possible de faire avec lui. On est à la fois acteur et auditeur de ce qui se passe entre le Didgeridoo et soi, c’est une approche complètement différente du jeu rythmique. En jouant lentement on part en voyage … Après, faire des morceaux méditatifs intéressants demande de la technique pour bien structurer le morceau, son rythme et ses respirations tout en faisant de beaux sons. Je crois que c’est aussi difficile que de jouer vite. Si on a pas la technique suffisante, le morceau devient vite ennuyeux. Ce qui est souvent le cas pour moi, là je trouve que j’ai eu du bol. :wink: La plupart du temps c’est pas fascinant à écouter ! :slight_smile: Mais ce n’est pas grave parce que le moment que l’on vit avec son Didgeridoo est toujours une rencontre qui fait du bien.

entièrement d’accord avec toi, en plus sur des rythmes très lents on fait des exercices de respiration semblables à ceux utilisés en médiation ou en auto hypnose.

Très agréable à écouter Elisabeth, sacré travail que de trouver le rythme et les sons accompagnant la méditation ?. Merci pour ce magnifique partage ?

C’est très gentil, Thierry, merci. :slight_smile:

Je me suis laissée entraîner par les créatures de la forêt moi aussi ! Je trouve que tu as une belle variété de sons dans ton jeu méditatif et de la puissance, c’est planant à écouter.
Je trouve très agréable aussi de jouer en se laissant aller à la méditation, d’écouter les sons qui viennent…agréable mais pas simple du tout car je me retrouve toujours avec une pulsation qui débarque dans mon corps et ne me lâche pas la grappe ! En tout cas c’est toujours cool de t’écouter Elisabeth :slight_smile:

Merci El Jardine. :slight_smile: Je comprends de quoi tu parles parce que c’est la même chose pour moi. Là j’ai dû me retenir un maximum pour ne pas partir dans quelque chose de plus rythmique et à la fin du morceau j’ai eu du mal. Au début ça se passe bien, calme, cool et au bout d’un moment on ne sait pas trop se qui se passe, ça accélère et ça pulse, comme si on ne pouvait pas se retenir. Avec la tête on voudrait que ça reste méditatif jusqu’au bout mais on a l’impression que notre corps prend le contrôle et qu’il veut que ça bouge ! :slight_smile: Est-ce que Gauthier a l’explication de ce mystère ?

Ah oui, c’est sympa ! On n’entend presque pas les Won/wa des respirations.

Si on est tenté de partir sur une rythmique après quelques minutes de méditation, pourquoi pas après tout.
ça me rappelle “Larme de vie” dans l’album Renaissance. Du coup j’ajouterais bien un instrument par-dessus.

Merci, Alexandre. :slight_smile: La réverbération améliore le morceau et on entend moins mes respirations. :slight_smile: