Cylindrique ou conique le didgeridoo?

Je préfère poser une question (peut-être) stupide et avoir une réponse plutôt que de rester ignorant sur le sujet.
La question est la suivante : quelle est la différence visuelle entre un didgeridoo conique et un qui est cylindrique?
Je pressens la réponse : l’un est de forme conique et l’autre de forme cylindrique d’autant plus que dans la méthode de Gauthier (1ère édition) il y a un dessin montrant les deux formes.
Mais…
Mais si un ballon de foot est rond et qu’un ballon de rugby est ovale et qu’à ma connaissance il n’y a pas de ballon de forme intermédiaire, les formes des didgeridoos sont tellement variées que pour certains d’entre eux, j’ai franchement un doute concernant la détermination conique ou cylindrique.

Donc à partir de quel critère peut-on affirmer qu’un didgeridoo est conique?

Et si vous pensez (et vous me pardonnerez l’expression) que je déconne avec mes cônes, je vous dirais “pas tant que ça” puisque, sauf erreur, Gauthier dans certains podcasts indiquait que la forme cylindrique mettait plus en valeur les harmoniques. Il y a d’ailleurs peut-être encore d’autres différences sonores.
Merci donc pour vos réponses qui me rendront certainement moins c…, je veux dire moins ignorant!!!

1 J'aime

Salut Patrick,

Je ne suis pas experte et ma réponse sera sûrement approximative.

Visuellement, de l’extérieur, tu as bien compris le truc :rofl:, le Didgeridoo cylindrique a le même diamètre sur toute sa longueur, il y a plus d’espace à l’intérieur pour que l’air vibre et ça fait une caisse de résonnance qui est propice à développer les harmoniques, qui n’aiment pas être confinées dans un tube étroit parce qu’elles aiment avoir de la place pour s’exprimer.

Le Didgeridoo conique a un tube assez étroit sur le 1er tiers vers l’embouchure, plus large sur le 2ème tiers, et encore plus large sur le 3ème tiers, vers la cloche. Ce type de Didgeridoo est plus propice à faire des rythmes qui tapent bien dedans. Le retour de pression est plus important, l’air est plus rapidement “bloqué” quand on l’envoie dedans parce que le tube est plus étroit, et c’est plus facile de “reprendre” ce retour d’air pour respirer. Mais on peut faire de belles harmoniques aussi avec ce type de Didgeridoo, en élargissant la cavité buccale on fait notre propre caisse de résonnance.

Après il y a les Didgeridoo hyper coniques, très fins sur la 1ère moitié et plus larges vers la cloche, comme les Didgeridoo Multidrone de William Thoren. Les capacités là aussi sont différentes.

Explications à peaufiner par ceux qui ont envie de peaufiner ou de rectifier quelque chose. :slight_smile:

Je te mets trois liens vers Cylindrique, Conique et Multidrone, bien sûr tu connais mais les écouter à la suite ça permet de faire une comparaison.

1 J'aime

Pas mal ton explication @Elisabeth_Blanc !

Je comprends ta question @Patrick_GARBOUS et j’admet que je me pose encore pas mal de questions sur le sujet. La simplification Conique/Cylindrique est une première approche qui permet de faire une classification grossière (mais souvent pertinente comme vient de le faire Elizabeth).

Cependant, il reste encore beaucoup de critères à déterminés afin d’affiner la compréhension des formes.

J’avais écris un article sur les fréquences que dégagent certaines formes (peut-être l’as-tu déjà lu ?) :

Je me rend compte avec le temps que le critère de la cloche est primordial, plus encore que je n’imaginais… Encore des pistes de recherches en perspectives.

2 J'aimes

Je viens de relire ton article qui m’a plus parlé que la première fois que je l’avais lu.

C’est plus complexe qu’on ne l’imagine au premier abord, et même au deuxième rabord ! :smile:.

C’est bien d’avoir remis ce lien vers ton article, vraiment très intéressant. :slight_smile:

1 J'aime

Merci pour ton explication très claire.
Je vais maintenant lire (ou relire) l’article de Gauthier.
Et j’espère que son éventuelle complexité ne va pas donner à mon cerveau une forme conique!

2 J'aimes

Merci pour ta réponse. Je vais dès à présent lire ou relire ton article sur les fréquences.

Je m’aperçois que le didgeridoo qui semble avoir visuellement un aspect très simple cache bien des mystères (encore un charme de cet instrument).

1 J'aime

Ahaha allez on y croit ! :yum:
En le rédigeant, j’ai essayé de faire en sorte que non.

1 J'aime

En rapport avec l’incidence des formes des Didgeridoo sur le son produit et l’article de Gauthier sur les fréquences de nos instruments, j’ai eu envie de réessayer de faire “chanter” mon Didge cylindrique en Fa. Je savais qu’il pouvait chanter mais je n’avais réussi à le faire qu’une fois par inadvertance il y a longtemps. J’ai cherché à le faire chanter aujourd’hui, et on entend les couches harmoniques qui se superposent, comme dans l’article sur les fréquences.

Ce n’est pas un morceau construit, juste des essais de “chant” :grin:

La photo du beau gosse :

Le fichier où le beau gosse chante :

3 J'aimes

2 messages ont été scindés en un nouveau sujet : Comment travaillez-vous votre Didgeridoo ?

Bonsoir,

j’étais jusqu’a maintenant pour les didgeridoos coniques, mon explication est simple il me permettait de garder facilement mon bourdon.

Ayant fait un stage avec Gauthier, et m’étant sûrement perfectionné, je peux maintenant apprécier le cylindrique et m’apercevoir qu’il dégage de bien meilleurs harmoniques.

En conclusion me concernant, pour débuter un conique nous permet une facilité de jeu pour nous amener a une entrée de jeu sur un cylindrique qui lui sera nous donner beaucoup plus de diversité musicale.

Sur un conique le bourdon prend le dessus sur tout ou presque, alors que sur un cylindrique nous avons d’entrée de jeu un spectre qui laisse la place a plein d’autres choses à découvrir.

2 J'aimes

Bonjour,

Ton texte m’inspire une réflexion : comparer les didgeridoos avec les appareils photos du temps de l’argentique (pellicules ; période qui n’est d’ailleurs pas complètement terminée).
Les didgeridoos, c’est comme les appareils photos argentiques, il n’existe pas de didgeridoo universel comme il n’existe pas d’appareil photo argentique universel, c’est-à-dire qui peut tout faire. Chacun a sa spécialité.
Petite précision concernant la photo : avec la photo numérique, beaucoup de choses ont changé, ainsi un appareil photo non panoramique peut délivrer des photos panoramiques grâce à certains logiciels. C’est un exemple parmi tant d’autres.

Pour en revenir au didgeridoo, il me semble qu’ils ont également leur spécificité : les coniques, les cylindriques, les mago, les woodslides qui permettent de réunir sur un seul instrument plusieurs notes…

La conclusion de ce propos : chacun doit trouver le didgeridoo qui lui convient par rapport à ses propres besoins (et ses capacités financières…).

Juste une question : as-tu toi-même un didgeridoo cylindrique ou est-ce en écoutant Gauthier que tu as pu apprécier cette différence?
Attention! car je pressens que même sur un mago Gauthier pourrait faire de belles harmoniques!

Mais je ne remets absolument pas en cause ton commentaire.
Bien au contraire, je le trouve très utile car il permet de voir le ressenti et l’évolution de chacun par rapport aux différents types de didgeridoos.

Et c’est vrai que si on s’écoutait, en écoutant Gauthier on aurait envie d’avoir un cylindrique, avec Elisabeth un mago et pourquoi ne pas ajouter un woodslide!
Après, c’est une question de place… et de finances!

3 J'aimes

bonsoir Patrick,

je crois que le message était pour moi et je vais te répondre, oui je me suis fabriqué un didgeridoo cylindrique en SI, en DO, et d’ailleurs maintenant je ne ferai que des cylindriques.

pour te répondre au tout début j’avais été a didgeridoo Passion en Alsace et j’ai voulu essayé quelques didgeridoos, je n’arrivais pas a sortir le bourdon alors qu’avec le mien en pvc j’avais passé ce cap.

mon stage avec Gauthier ma permis d’entendre la beauté des harmoniques que ne n’arrivais pas a produire avec le mien qui était conique.

donc en rentrant j’ai fabriqué un didgeridoo en aulne avec lequel j’arrive a reproduire ce que j’avais entendu lors de mon stage

le joueur a son importance, mais je m’aperçois que le didgeridoo est un élément très important , en avoir plusieurs sous la main te permet suivant tes humeurs de passer du cylindrique au conique

Bonjour Gérald,

Merci de ta réponse dans laquelle tu évoques un élément important que je n’avais pas pris en compte : notre humeur, notre état d’esprit.
N’étant pas du tout, mais alors pas du tout, bricoleur je t’envie de pouvoir faire toi-même tes didgeridoos.
Une aparté hors-sujet : te remercier pour l’indication de « Le rythme en autodidacte ». Je l’ai acheté, n’en suis encore qu’au début. Je ne sais pas encore si cela m’aidera mais cela ne pourra pas me faire de mal.
Bonne journée à toi.