Depuis que vous soufflez, qu'est-ce qui a changé ?

Bonjour à tous !
Souffleuses, souffleurs, depuis que vous soufflez, qu’est-ce qui a changé ?!

Parce que je crois qu’on a chacun.e des conséquences inattendues qui émergent dans un second temps…

En fait, cette question fait suite à la discussion ici Quels sont les autres instruments en harmonie avec le didgeridoo ? où on a commencé à parler du chant.

Me explico : par exemple, la façon dont je sors ma voix a vraiment changé depuis que je souffle et que je chante dans le didgeridoo. Forcément, mon corps a pris de nouvelles habitudes pour sortir la voix tout en soufflant. C’était insoupçonné, mais maintenant ça sort de bien plus loin, que ce soit pour crier… ou pour chanter ! ça m’ouvre un autre moyen d’expression, de se laisser traverser par la voix… j’apprivoise…

Il y a aussi une histoire de couleurs qui me sont apparues pendant de longues sessions de méditation au didge, et qui reviennent sur des temps de méditation sans instrument aussi, mais ça c’est encore une autre histoire (un peu comme sur ta carte d’ailleurs @Philippe_Bechu). C’est très agréable.

Et vous ? quelles sont vos conséquences inattendues ?

4 J'aimes

Je réponds à ta question concernant les conséquences inattendues en insistant sur le mot « inattendues ».
Ce qui a été vraiment inattendu est le forum.
Je m’explique.
Je ne suis pas un grand fan des forums car lorsque je cherche un renseignement sur Internet et que je me retrouve par hasard dans un forum, j’ai souvent des réponses contradictoires ou complètement inutiles et je constate que trop souvent les personnes, dans ces mêmes forums, finissent par s’insulter!
Tu peux donc comprendre mon opinion a priori négative concernant certains forums.
Et dans Wakademy, c’est le contraire : gentillesse, bienveillance, humour, plein de positivités, ouverture d’esprit etc etc…
Et tout cela malgré nos sujets d’intérêt parfois différents.
C’est comme si le didgeridoo avait le pouvoir de mettre en avant le meillleur de nous tous.
Et puis, et ce n’est pas pour lui lancer des fleurs, il y a la personnalité de Gauthier. Je veux dire qu’il semble attirer toute cette positivité.
Voilà donc ce qui a été pour moi une bonne surprise inattendue.
« surprise inattendue », c’est-y pas un pléonasme?
Bonne journée à toi.

5 J'aimes

Merci à toi pour ce nouveau sujet très pertinent et formateur je trouve.
Prendre du recul et voir le chemin parcouru est très intéressant et formateur.

Pour la petite histoire, je donne des cours de guitare et tous mes élèves ou presque me sortent un jour ou l’autre cette phrase :

« J’apprends la guitare mais je sais que je vais mettre des années à jouer correctement ».

Le temps n’a pas d’importance.
Un jour, ils prendront leur guitare (et moi mon didgeridoo), ils s’arrêteront de jouer et ils se diront : Ah ouais, j’arrive à faire ça ou à jouer tels ou tels morceaux, maintenant.

Ça m’aie arrivé personnellement et ça fait un bien fou de s’apercevoir qu’on évolué :star_struck:.

Je suis très d’accord avec toi @Patrick_GARBOUS.
J’ai eu l’occasion de jeter un coup aux discutions d’autres forums et notamment de France Didgeridoo et c’est sur que la wakademy, n’a rien à voir.

Tout le monde et bienveillant, et plus encore, chaque membre entretient cette bienveillance. Ça fait un bien fou !!!

Tu lis dans mon esprit ?

Tu es notre Bernard Pivot à nous Patrick.
Je suis fan de tes interventions et de tes textes :heart_eyes:. Encore une fois, continue de nous enrichir de ton verbe et de ton phrasé :grin:.

Pour en revenir à ta question @Calie , je prend le temps d’ici samedi d’analyser ça et je te répond (ouais je botte en touche grave, je sais :wink:)
En tout cas, ça va être un exercice très intéressant, donc merci à toi :grin:.

3 J'aimes

Je suis d’accord avec toi @Patrick_GARBOUS, souvent sur les forums, sur n’importe quel sujet et forum d’ailleurs, on trouve peu d’interventions qui soient utiles, elles sont en majorité insuffisantes et/ou stupides voire agressives et dévalorisantes pour celui ou celle qui a posé la question, ou ne servent simplement à rien et n’aide personne.

C’est intéressant @Calie que la pratique du Didgeridoo enrichisse la façon avec laquelle tu utilises et tu considères l’usage de la voix dans le chant. C’est inattendu comme découverte. :wink:

Pour rester dans la voix, le Didgeridoo me permet justement d’utiliser ma voix en jouant, ce qui n’est pas possible en chantant parce que je chante faux, c’est terrible. Et dans le Didge je peux m’exprimer avec la voix puisque le Didgeridoo a la gentillesse de la transformer. :laughing:

Qu’est-ce qui a changé depuis que je souffle à part pouvoir faire des sons bizarres avec ma voix, c’est que cet instrument m’apporte une liberté créative sans l’exigence de connaître la musique, sans avoir besoin de dextérité manuelle, et pour moi c’est parfait. Comme je ne peux pas faire de sport, le Didgeridoo est ma séance de gym, le fait de souffler et d’inhaler dans le Didgeridoo me fait beaucoup de bien, cette oxygénation du corps et du cerveau m’apporte beaucoup. Ca me permet de « libérer » des choses et de me détendre. Plus le plaisir de jouer évidemment. :slight_smile:

5 J'aimes

Bon voilà, on est vendredi, j’avais dis avant samedi, donc je suis dans les temps pour te répondre :grin:.
(En fait, c’est surtout que mon fils fait sa sieste, ce qui me laisse un peu de temps :wink:).

Ce qui a changé depuis que je fais du didgeridoo et/ou les conséquences inattendues:

Alors, mon rapport à la musique déjà, a changé.
Je me suis longtemps dis que je passais peut être à coté de quelque chose, à ne pas apprendre le solfège (même si cela ne m’a jamais manqué…), il y avait quand même cette petite voix dans ma tête.

Et avec le didgeridoo, je me suis conforté dans l’idée que la musique c’est vivant, c’est du ressentit, du feeling !! Les rythmes et sons du didgeridoo, ce ne sont pas quelques traits noir sur une feuille de papier…

Ensuite, avec le didgeridoo, je suis beaucoup plus à l’écoute de mon propre corps qu’avec un autre instrument. Et cette écoute de mon corps m’a permis d’élargir ma réflexion au reste de ma vie et de mon rythme de façon général.

Grace au didgeridoo, je suis beaucoup plus à l’écoute du fonctionnement de mon corps.

Ma relation aux autres à également changé: grâce aux festivals notamment, mais pas que, j’ai pu rencontrer de nouvelles personnes très belles (au sens belles de cœur et d’esprit).
Ces rencontres, m’ont permis de réfléchir à la façon dont j’envisageais les autres dans mon environnement et la façon dont je communiquais avec elles.

Enfin ce qui a changé, de façon plus technique, avec la pratique du didgeridoo, en ce qui me concerne, c’est l’attention que je porte à ma respiration et la durée avec laquelle j’arrive à souffler sans RC. En gros cette durée c’est allongé, je ne sais pas, si c’est bien ou pas mais en tout cas ça me plaît bien moi :stuck_out_tongue_winking_eye:,

5 J'aimes

Et ben, ça t’a apporté beaucoup de choses différentes et importantes cet instrument, Karl.

Le Didgeridoo, bâton magique ? :eggplant: (je cherchais un bâton dans les emojis mais j’ai trouvé une aubergine, c’est bien aussi.

2 J'aimes

Bonjour à toutes et à tous,
De toute ma vie de musicien je me disais que jamais je ne pourrais souffler dans un didge…trop compliqué, trop abstrait, le genre de barrière que l’on se construit tout seul grâce à son éducation critique; fait pas ci fait pas ça, ça c’est pas fait pour toi etc…et puis au détour d’un éco-festival un
fabricant de didge vous propose de souffler dans un instrument ou un autre pour voir…et ça sonne!
Déclic! j’en veux un pour voir vraiment! et là ça fait un bon mois que je souffle beaucoup et comme envoûté par ce morceau d’agave. J’ai découvert un autre monde et pas seulement musical; un forum sur lequel on peux lire de belles choses, rencontrer de belles personnes, partager une passion de la vie à travers cet instrument tribal et « tripal », de trip-voyage et de tripes-ce qu’il y a de plus profond et instinctif en nous. J’étais déjà parti assez loin dans mon périple intérieur et je découvre de nouvelles contrées et ce n’est que le début. Merci Gauthier pour ta formation en ligne et je serai fin mars à côté de Toulouse pour le stage que j’attends avec impatience. Petite anecdote concernant les conséquences inattendues, j’ai repris mon sax alto l’autre jour après 2 heures à souffler dans le didge et la surprise fut la puissance du son ainsi que sa rondeur, jamais je n’avais ressenti cela, c’était comme si j’avais branché le sax sur un ampli et ça sortait facile…j’ai joué de pas mal d’instruments jusqu’à aujourd’hui, là il y a un truc différent, inexplicable pour moi et je ne veux même pas comprendre, juste ressentir cette magie.

4 J'aimes

Bonjour (ou rebonjour),
Bienvenu sur le forum et merci pour ton texte, ton joli texte vivant et plein de belles choses.

2 J'aimes

Bienvenue Joel et merci de partager cette nouvelle expérience Didgeridooesque, toi qui est saxophoniste, avec nous ! :grinning:

1 J'aime

Excellent sujet @Calie, merci :upside_down_face:

Le Didgeridoo m’apporte tellement que je souffle toujours avec bienveillance et reconnaissance, comme pour lui rendre la pareille.

Au-delà des rencontres lors des stages ou sur le forum, et des bienfaits de l’écoute des différents souffleurs qui ont fait des disques ou des vidéos, il y a ce qu’on en tire directement, personnellement.

Déjà, le nombre de satisfactions qui découlent de la réussite des chapitres proposés par Gauthier dans ses formations est incroyable ! C’est hyper agréable de savoir sortir un nouveau son, une nouvelle vibration, un nouveau rythme, un souffle continu spécifique, une mélodie spontanée ou encore un rythme Wakatoo particulier.

Au niveau respiratoire, c’est juste dingue.

Je prends maintenant le temps lorsque je parle, je ne suis plus essoufflé et je suis bien plus calme. Et je remarque même les apnées dans les discussions des autres, je les invite à en prendre conscience.

Je sais augmenter le volume et la puissance de ma voix, dans la parole comme dans le chant, je sais crier et hurler de façon saine.

L’aspect méditatif de la pratique régulière est un gros avantage, car il m’est difficile de rester assis sans rien faire. C’est ma méditation et je me sens mieux dans mon corps depuis que je souffle.

Je rebondis là-dessus en parlant de massage interne. La respiration ventrale apporte des sensations agréables dues aux mouvements du diaphragme et facilite le transit intestinal notamment. Faites-vous du bien, soufflez.

Ensuite, il y a l’aspect musical. C’est un son tellement particulier qui résonne en moi, c’est agréable à écouter et à jouer. Je joue aussi du piano et j’aime les instruments de la Capoeira, mais les sensations du Didg sont uniques et incomparables. Tout mon corps devient vibration et tous mes soucis s’envolent pour quelques instants.

Enfin, le plaisir de montrer sa progression à quelqu’un, voire de jouer devant un petit comité ; c’est une expérience à vivre. Une belle évolution de l’âme.

Alors certes, je fais du théâtre et du chant à côté. Ça joue. Mais pour moi, le Didg reste une figure de stabilité qui m’est chère, je suis rassuré de le savoir dans la pièce d’à-côté, prêt à souffler.

PS : il me semble qu’il apporte un réconfort concernant les apnées du sommeil, à vérifier.

4 J'aimes

Hello, qu’est-ce qui a changé ? Tout mon mode de vie !

Un meilleur contrôle de ma respiration, une prise de conscience de celle-ci ; un sommeil plus réparateur et l’ouverture vers la méditation Vipassana.

De fil en aiguille, la remise en question de la nourriture, de la consommation, la surconsommation ; passer beaucoup plus de temps dans les forêts, la permaculture ; avoir un rythme plus calme et serein …

Le rêve de l’aborigène, au fil des années, m’a apporté énormément sur les échanges humains !

Bref, le didgeridoo a complétement remis en question le système dans lequel j’ai évolué depuis le début ; je m’en sépare chaque jour de plus en plus…

6 J'aimes

Le son du Didgeridoo m’a « envouté » il y a une dizaine d’années, à l’époque j’avais arrété de fumer pour exprimer tout mon potentiel respiratoire! J’ai repris la clop cinq ans plus tard…
Peu avant mon inscription sur Wakadémy la fièvre me reprend et je ressors mes batons, pourquoi?
Je pense avoir la réponse: je pratique le reve lucide depuis quatre mois (avec succes d’ailleurs)et une des méthodes consiste en une forme de méditation pour lancer le processus; un état que je retrouve en jouant et en écoutant du Yidaki,en prenant conscience de ma respiration et en me laissant envahir par les vibrations.
Je n’ai fait le rapprochement que tout récemment!
De temps en temps donc je controle mes reves dans le sens ou pour faire court je deviens et reste conscient dans ceux ci…
Le" temps du reve", ca vous cause? et bien oui: DREAMTIME!
J’en donc l’intime conviction que le Didgeridoo est une passerelle pour avoir acces au monde du reve.

5 J'aimes

Ton commentaire m’a spécialement intéressé. Est-ce que le rêve lucide correspond à « l’état alpha », tel l’état dans lequel on se trouve juste avant de s’endormir?

2 J'aimes

Si mes souvenirs sont bons ce sont plutot des ondes théta…à vérifier.

2 J'aimes

Merci de ta réponse rapide.

Effectivement ce sont les ondes théta, que l’on retrouve en hypnose classique, état de « transe », transe qui veut dire milieu, donc entre la veille et le sommeil.
Pour moi le didgéridoo à un côté hypnotique prononcé, parfois en jouant je pars en « pilote automatique » et je joue en étant dans une sorte de rêve éveillé justement! je précise que je suis débutant et que je maîtrise à peu près le souffle continu, mais surtout lorsque je suis dans cet état de rêve lucide ou éveillé, au choix. Bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre?

4 J'aimes

Attention ne pas confondre: en reve éveillé tu ne dors pas, en reve lucide tu dors mais tu prends conscience que tu reves et tu controles ton reve.

3 J'aimes

Exact! mais là je ne rêvais pas, j’étais dans la lune et j’ai écris n’importe quoi! mais ça m’est déjà arrivé le soir tard, de pratiquement m’endormir en soufflant, donc à la limite des deux états!

1 J'aime

J’ai mis du temps avant de prendre le temps de partager mon ressenti… Mais voilà.

De mon côté, on va dire que mon voyage a commencé, vers la paix, la résilience, le retour à l’humanité et une certaine sobriété, depuis pas mal d’années. Finalement, en venir au didgeridoo ne fait que me conforter dans mon évolution. Une brique en plus dirons nous. Mais une sacrée brique, car derrière il y a la communauté, qui est riche en expériences, en enseignements.

C’est cool de se sentir chez soi :slight_smile:

4 J'aimes
3 J'aimes