la jouabilite d'un didgeridoo

bonsoir,

dans l’apprentissage du didgeridoo un facteur tres important a ne pas negliger est sa jouabilite, en effet je me suis apercu que d’un didg a l’autre en faisant le meme jeu nous n’avions pas le meme rendu.

d’ou l’importance de pouvoir essayer quelques didgeridoo pour ne pas croire que malgre notre perseverance rien ne peut nous donner le resultat que nous recherchons

que pensez vous de cette reflexion ?

Salut Gerald,

Tu as raison, d’un Didgeridoo à l’autre le son est très différent, selon sa matière, sa taille, sa fabrication… Je pense qu’il faut du temps pour trouver celui qui nous convient le mieux. C’est à dire en essayer ou en acheter beaucoup ! Pour ma part ma préférence va de loin aux Didgeridoo en bois, chacun d’eux a un son unique, personnel, c’est la nature qui crée l’arbre ou la branche et lui donne un “code génétique unique”, allié au savoir faire de celui qui fabrique l’instrument, on peut trouver le compagnon idéal. :slight_smile:

Bonjour Elisabeth,

Le fait d’être débutant nous amène à écouter les autres et de se comparer a eux. Si le résultat ne correspond pas, nous nous efforçons d’y arriver et dans le cas contraire nous pouvons, à la longue, être décourage.

C’est pourquoi, il faut avoir en tête que le didgeridoo peut être la cause de notre défaite.

Pour ma part, je n’ai pas de préférence sur la matière, j’ai un didgeridoo pvc, bois, résine. Ils ont chacun leur particularité si le résultat varie je sais qu’il est du a leur composante.

Bonjour,
j’ai débuté il y a quelques mois avec un PVC et j’ai trouvé ça super pour l’initiation à moindre frais surtout si l’on abandonne rapidement.
N’ayant pas l’intention d’abandonner si vite je me suis fais plaisir pour noël en allant chez Didgeridoo passion, et là effectivement c’est pas facile de trancher.

J’en ai essayé plusieurs, avec certains j’avais même du mal à sortir un son. Les conseils de Grégory m’ont beaucoup aidé sur mon choix. J’ai trouvé mon bonheur, un WIX STIX eucaliptus en Mi 432Mrz.
Ça change du PVC j’ai l’impression qu’il y a toute la maison qui vibre quand je joue.

bonsoir Patrick

nous aurons le plaisir d’apprecier ton didgeridoo car je suis de la partie pour le stage en fevrier, pour ma part j’ai fait le meme trajet j’ai commence par un pvc et en allant voir Gregory j’ai fait l’acquisition d’un didg de David Defois la difference est flagrante, mais j’avoue que le pvc me permet d’apprendre dans d’autres conditions.

Hello,

Je possède un didg en DO# de la gamme “budget” de Tristan Omeara et j’aimerai essayer autre chose mais je suis un peu perdu…

Je suis tenté par une note plus haute, un RE#, plus punchy que le mien mais sans partir trop dans les aigus (au delà je ne suis pas fan)
Et d’un autre coté j’aime beaucoup le coté “deep” d’un SI par exemple mais j’ai peur d’être un peu limité dans les possibilités de jeu et de m’en lasser.

L’un est peut être (trop) proche de mon didg actuel et l’autre ne s’en éloigne t il pas trop car plus limité (si toutefois ma théorie des notes graves plus limitées est vérifiée) ?!

Qu’en pensez vous et qu’en est-il de la jouabilité puisque c’est de cela qu’il s’agit ?

Heeeellllp les amis. :wink:

Salut Ooki C’est bien compliqué effectivement? et être perdu c’est normal je dirais même que c’est bien car c’est la seul façon de ce trouver.
Perso j’ais pas mal de didges à la maison (voir la première photo de ce poste prise chez moi, par Jaime) et je ne sais toujours pas quel est mon didge préféré car il son comme nous: changent selon le moment, surtout, je ne crois pas qu’il faut s’arrêter à la note… entre volume sonore, faciliter de jeu, pression, harmonique, attaque, vocalise…etc
moi ce qui me fascine le plus: j’appel ça “la direction du jeu”, Gautier en parle dans un de ses articles, ou il dit qu’il faut écouter son didge et justement c’est ce que j’appel “la direction” que ton didge te montre et ça c’est lié à la totalité des facultés de l’instrument associé à toi, au moment ou tu rentre en osmose avec lui
pour moi c’est ça le plus important…
un bon didge c’est un didge qui t’emmène, qui te guide…
il ne le font pas tous
olala je vais de venir fatigant, là… (si vous me comprenez)
Bref tout ca pour dire (à mon avis) qu’il faut jouer et essayer beaucoup d’instrument et ce fier à son oreille et ses ressenties émotionnels

bonjour,

le didgéridoo est un morceau de bois creux, il y en a qui sont plus facile a jouer que d’autres c’est un fait, pour ce qui est du choix sur les fréquences émises cela reste très subjectif, et peut varier suivant les humeurs du moment.

en tant que débutant je dirai qu’il nous faut un didgéridoo facile a souffler afin de prendre confiance en nous, une fois bien etabli notre choix se fera plus facilement suivant la trajectoire que nous vous voulons prendre, beatbox, meditatif etc…

le didg ne change pas, c’est un moyen d’expression , elles peuvent être calculées ou intuitives, le résultat dépend de toi et toi seul

nous sommes face a nous-mêmes c’est un bon moyen aussi d’apprendre a se connaître

Salut Ooki !

Tu as déjà eu quelques réponses. ?
C’est vrai que j’aurais tendance à dire qu’au moins au départ, il est vraiment important d’essayer des didgeridoos pour se décider. Après, avec le temps on commence à voir quel instrument nous plairait et l’essayer deviens presque un détail. Mais il faut quelques années !

Je ne sais pas où tu habites mais le top serait d’aller voir Greg à Didgeridoo passion. Il déménage au Puy en Velais dans un mois je crois (ou deux, en tout cas bientôt !).
Sinon pour le SI, tout dépend de ce que tu voudras jouer car tu pourras faire beaucoup avec. Un Mib (ou Ré# mais il est pus juste de dire Mib), c’est une note très polyvalente qui a plein d’avantages.
Bref, il y aura des arguments dans tous les sens. Mais en essayant, tu aurais tes toutes tes réponses en quelques secondes / minutes. Quand un didge te plait, tu le sais.

Voilà un message qui ne t’apporte pas beaucoup de réponses ! ?

Salut,

Merci pour vos réponses, je me fie au son des didg que j’écoute sur le net (youtube, didg passion, spiritgallery…) et j’en suis venu à la conclusion que ceux qui m’attirent le plus sont les SI et les RE#/MIb :wink:

Je n’ai pas eu l’opportunité de tester des didg en vrai et je n’ai sans doute pas l’oreille aussi affutée que certains mais j’imagine bien qu’en soufflant on doit vite savoir si ça nous convient ou pas.

Du coup peut on dire que certaines notes sont plus ou moins faciles à jouer ? Ou est ce vraiment plutôt une question de feeling ?

@Gauthier: Je suis sur Lyon mais il m’arrive de passer par le Puy quand je vais chez mon frère à Mende, du coup si Greg déménage là bas c’est nickel. Je vais le contacter pour savoir quand il s’installe au Puy.

Merci encore pour vos avis.

Oh…quelle mauvaise nouvelle d’apprendre le déménagement de Didgeridoo Passion ?..le Grand Est va perdre un Grand Passionné !

@Vannoz Oui c’est vrai pour le Grand Est, après j’avoue que de mon côté ça m’arrange bien plus. :slight_smile:

@Ooki, on peut effectivement dire que certains didgeridoos sont plus faciles à jouer. Ça se base sur plusieurs critères dont, entre autres :
• ce que tu souhaites jouer, les sur vibrations seront super faciles dans un didgeridoo Multi-drone de William Thoren mais les harmoniques beaucoup moins. C’est donc relatif par rapport à ce que tu recherches.
• le travail de la colonne d’air. Parfois, un didgeridoo sera beaucoup pus facile à jouer que son collègue de même note. Simplement par le fait que son fabricant est fait un travail d’ajustement. Ici, chacun à ses secrets.
• et le dernier point, qui est surtout celui mis en avant par tous les joueurs : la back pressure ou le retour de pression en français. C’est en gros, la résistance de ta colonne d’aire. Une bonne back pressure donnera des didgeridoos qui consommeront moins d’air. D’où une sensation de facilité. Généralement, plus le didgeridoo est aigüe, plus s back pressure est grande. C’est pour cette raison que l’on dit souvent que les didgeridoos aigues sont plus faciles à jouer que les graves.
A mon avis, on en fait beaucoup au sujet de cette back pressure (quoi que moins maintenant qu’à une époque)… En effet, si tu comprends que c’est toi qui mets la pression en pinçant plus ou moins la commissure de tes lèvres alors c’est toi qui contrôle la fameuse back pressure. Ça demande de la pratique mais à long terme c’est bien plus enrichissant. :slight_smile:

Bonjour,

Très intéressant tout ça !

Moi j’ai une question par rapport à la transition entre bourdon, sur vibration pépin et trompette.

Vous avez des astuces pour fluidifier tout ça :slight_smile:? ?

Ou le seul moyen et de faire par exemple pendant des heures : bourdon - sur vibration pépin

Puis un autre jour toujours pendant des heures : bourdon - Trompette ?

Et une fois que l’on maîtrise ses zygomatiques on essaie d’appliquer ça dans un rythme simple ?

Je sais que la maîtrise du mouvement viens par la répétition mais je me dit qu’il y a peut être une façon d’apprehender et d’apprendre …

Cela dit, j’ai pu constater,même à mon modeste niveau, que d’un didg à l’autre qui a les mêmes caractéristiques mais pas la même conception on voit la différence…ça passe plus facilement sur un didg de qualité ??

J’attends vos astuces par rapport aux transitions de sons ( différentes techniques) dans un rythme !

Merci bon souffle

Effectivement, je pense qu’il faut s’entrainer encore et encore. :slight_smile:
Si tu veux les placer dans un rythme facilement, il faut te baser sur ta langue. Plus tu vas penser à commencer ta survibration en faisant un T avec ta langue, plus ce sera facile à mettre dans un rythme. Il faut aussi que tu arrives à faire très peu bouger tes lèvres. Et pour ça, c’est aussi ta langue qui va aider.
Difficile comme ça de t’expliquer mais j’en parle pas mal dans la méthode. :slight_smile:

Hello,

Merci

Lets do it ! ?

Ookie Tan,

J’aime beaucoup aussi les Didges très graves, mais si tu en prends un il est probable que tu ne joues pas tout le temps avec. J’en ai un que j’adore mais je n’en joue pas très souvent, parce l’atmosphère qu’il crée est assez plombante. Si tu veux un autre Didge avec lequel tu as envie de jouer souvent, je te conseille de prendre un Mi ou un Ré, ils sont plus polyvalents, tu peux jouer tout ce que tu veux avec. C’est mon avis personnel, quoiqu’il en soit, écoute ton envie.

Je te mets un court fichier que je viens de faire pour que tu te rendes compte du son, c’est un Didge en Sib de CrookedStixz, je n’ai pas un grand niveau de Didge (:slight_smile: ) mais ça peut de donner une idée. :slight_smile:

https://drive.google.com/open?id=1qKQNG8QD-PshTHuj9JeSpKCvhCtSkwzK

https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=z8EkXIg_c_Y
Voici la vidéo diffusée le 27 février 2019 justement !

www.didgeridoo-passion.com