Les Aborigènes ne jouent pas tous du traditionnel

Je rebondi sur le post que Stephane a créé sur DHINAWAN / Grotte de Lascaux Sessions (Live Acoustic)

Lorsque l’on voit Dhinavan joué, on comprend qu’il y a plusieurs expressions dans la culture Aborigène.
Même si comme tu l’as précisé @Stéphane.32,

Dhinavan vient de la côté Est de l’Australie et particulièrement de la tribus Kamilaroi et Bigambul

Cela ne veut pas dire qu’il joue un didgeridoo traditionnel. Son jeu est contemporain, teinté de la culture australienne (kangourou, serpent…) mais cela n’a rien à voir avec, par exemple, Djalu qui vit en Terre d’Arnhem et joue le Yidaki.

Je précise tout cela car il y a souvent un gros mélange et une confusion sur les origines du didgeridoos, du jeu trad, des Aborigènes… Et bien souvent en Australie, beaucoup de personne joue avec cette ambivalence (blanc et Aborigènes). Ainsi, beaucoup de touristes reviennent en pensant avoir expérimenter le didgeridoo trad, avoir été en contact avec le didgeridoo « des origines », et pensent aussi ramener un « vrai didgeridoo trad ». J’avoue que cette abus, souvent récupéré pour le commerce, m’agace beaucoup !

Aussi, on trouve de nombreux joueur en Australie qui véhiculent l’idée que les Aborigènes imitent les animaux et, même si il est délicat de dire ça en tant que blanc français, ça n’est pas la réalité du trad.

Après, bien sûr, les métisses Aborigènes se retrouvent entre deux cultures et s’approprient leurs origines, et je ne peux pas me permettre de dire quelques choses là-dessus, ça serait bien mal placé…

Bref, c’est un paquet de noeud mais je trouve qu’au final c’est l’image du didge qui en pati et c’est pour cela que le didgeridoo ne trouvera jamais ces lettres de noblesses en Australie. il est trop coincé entre folklore et tourisme…

Ps : au passage et sans dénigrer le jeu de Dhinavan, vous remarquerez son jeu de côté (avec sa joue droite qui se dégonfle peu) , et le fait que l’on entende le son de son inspire !

3 J'aimes

Hello Gauthier :slight_smile:
Tu as raison : démêler le jeu du Didgeridoo traditionnel du jeu folklorique est un vrai « sac de nœuds ».
Au delà du Didj’, je pense que ce sont les notions même de « tradition » et de « folklore » qui s’interpénètrent ! Les artistes, qu’ils soient Aborigènes ou Occitans, doivent « faire le show » et donner au public ce qu’ils attendent.
En fait, je pense qu’il vaudrait mieux utiliser le terme « cérémoniel » plutôt que « traditionnel » pour désigner les types de jeu « Bunggul » ou « Kunbbork » auxquels tu fais allusion.
Dans une Cérémonie, le jeu est effectivement très codifié car il revêt un caractère sacré et ancestral. Tout comme les mouvements des danseurs, les paroles du chanteur et le rythme des Claves.
Mais ceci n’empêche pas un joueur « Cérémoniel » de faire chanter son instrument (hors Cérémonie) de façon beaucoup plus libre pour son propre plaisir ou lorsqu’il est en représentation devant un public non-initié.
J’en veux pour preuve cette vidéo de feu- David Blanasi (celui à qui l’on doit l’exportation de notre instrument!) :


On l’entend également imiter les Animaux de chez lui, sur un rythme plus « trad » (Dit Ta Mor).
Ces musiques ne sont pas « Cérémonielles », c’est certain.
(D’ailleurs, il n’y a jamais un Didjeridoo seul qui joue en Cérémonie… les leaders des musiques sont le Chant et les Claves).
Sont-elles « traditionnelles » ou « folkloriques » ? Ça, je ne saurais trancher…

Dhinawan vient de la côte Est, là où les cultures Aborigènes ont été brisées en premier. La continuité des musiques sacrées a été rompue. Restent quelques bribes de leur langage, de leurs objets, de leurs connexions avec la Terre.
Le Didgeridoo ne vient effectivement pas de là-bas (même s’il y a certainement été importé via les routes d’échanges tribaux), mais cet instrument est devenu un symbole pour toutes les cultures Aborigènes, utilisé par de nombreux ressortissants modernes pour « recoller les morceaux ».
Sa prestation à Lascaux II n’est donc clairement PAS à interpréter comme le jeu Cérémoniel découlant de la longue tradition de la plus ancienne culture Humaine encore vivante… mais bien comme le jeu d’un (très bon) Artiste de lignée Aborigène dédiant sa vie à faire perdurer son ancienne culture aujourd’hui vacillante.
:slight_smile:

4 J'aimes

Merci @Fran6co pour toutes ces précisions.
Ça éclaire pas mal le débat (et mon point de vue). Effectivement, apporter la nuance entre cérémoniel et traditionnel est intéressante, voir essentielle.

Plus je découvre sur les Aborigènes, plus j’ai l’impression de ne pas être à ma place pour dire quoi que ce soit… Merci !

4 J'aimes