Les improbables du Didgeridoo

Super Simon cette BO.
Le thème donne envie de jouer dessus et de rajouter un peu de didge à sa sauce.

1 J'aime

Envoie du bois comme on dit chez moi !!

2 J'aimes

Je ne sais pas ce qu’en aurait pensé Miles mais je trouve ça sympa…et assez improbable

3 J'aimes

Elle est trop génial cette vidéo :heart_eyes: !!! Ça fait du bien de voir des choses comme ça. Merci à toi Eric !!!

1 J'aime

Alain Brunet avait sorti un album qui tournait pas mal il y a 15 ans, je ne me rappelle plus du nom mais je l’avais dans ma discothèque. C’est une approche différente qui a le mérite de creuser une voie que peu ont exploré… À vos bouts de bois messieurs dames.

2 J'aimes

Jazz ou musique contemporaine?
Merci pour ce partage didgeridooesque!

1 J'aime

What the F… ???
Fallait y penser :crazy_face:

6 J'aimes

Mes parents avaient le même arrosoir quand j’étais gosse :laughing:

1 J'aime

Ahaha j’adore !!

1 J'aime

bonsoir, super la vidéo d’Alain Brunet, on part d’un son et voila tout ce que l’on peut faire, je pense que c’est comme ca que l’on développe sa créativité, il ne faut pas avoir peur de rentrer pour s’improviser.

1 J'aime

Je cherchais un jeu de mots pour ce didgeridoo arrosoir mais ne l’ai pas trouvé. Manque d’inspiration ce matin.
En revanche, je me demande ce que cela peut donner comme son si on met différentes quantités d’eau dans l’arrosoir.

1 J'aime

Ah ouais j’avais pas pensé à ça :thinking: !!!
C’est une très bonne question cher ami.
Faut essayer, je crois que c’est la seule solution :grin:

Excellent le coup de l’arrosoir, ca donne envie de tester ça :stuck_out_tongue:

1 J'aime

Il faut séparer l’eau de la caisse de résonance non ? à tester avec des arrosoirs de plusieurs tailles. Ou en sons flûte … comme avec les bouteilles de bière :yum: !

1 J'aime

Sinon, pas strictement improbable, mais dans un style vestimentaire mad maxien…

1 J'aime

Edit : aux dernières nouvelles, d’après mon musicologue :blush: :

Tant qu’on ne touche pas au tuyau, (corps, bouche et tuyau sont les générateurs du son) on ne touche pas au timbre du didge.
Donc, tant que l’eau n’arrive pas à hauteur du tuyau c’est bon (héhé !), et la hauteur de l’eau ne jouera pas sur la note du didge.
Par contre, si on met de l’eau dans l’arrosoir, qui est la caisse de résonance (re - héhé !), on peut modifier la propagation du son, sa résonance… donc peut-être faire ressortir des vibrations plus que d’autres, l’orientation du son, le volume sonore… :upside_down_face:

Info découverte bonus : à l’Antiquité, dans les amphithéâtres, ils plaçaient des bassins d’eau entre la scène et le public pour amplifier le son !

Let’s try !

3 J'aimes

Amplificateur passif, voilà qui est écolo :sunglasses:

Nice très intéressant ça :stuck_out_tongue:
Merci @Calie_M pour se complément :slight_smile:

Très raccord avec le tout premier post de ces improbables, effectivement.
J’invite d’ailleurs la communauté, à aller jeter un œil aux autres morceaux du collectifs ANNA RF. C’est vraiment sympa ce qu’ils font :wink:

1 J'aime

C’est génial cette idée d’Arroz-Didge (on dirait un peu du Breton :laughing:).
Encore une idée toute simple et merveilleuse ! :slight_smile:

2 J'aimes