Podcast | Pourquoi Dubravko Lapaine ne peut jouer que comme Dubravko Lapaine (analyse)

Le podcast du jeudi !

Cette fois-ci, je me suis amusé à décortiquer le jeu de Dubravko Lapaine, histoire de montrer nos conditionnements et ce qui forge le style. Je vous laisse l’écouter !

3 J'aimes

Merci Gauthier pour ce podcast magnifique !!!
J’ai un peu pensé et analyser la façon avec laquelle je respire quand je joue du didgeridoo, et c’est exactement la même façon avec laquelle je vis…
Je vis comme je respire ou plutôt je respire comme je vis…

Plein de petites inspiration, de peur de manquer d’air, et en inspirant beaucoup trop fort… Du genre le gars qui fait des réserves, et après qui se retrouve bloqué avec justement trop d’air dans les poumons…

Transposes ça dans ma vie, et tu obtiens quelqu’un qui achète plein de réserve de peur de manquer de riz, de sucre, de tout ce que tu veux… qui achète tout en plusieurs exemplaires de peur de manquer… Et qui finit étouffé par toutes ses réserves de partout…

Je veux me libérer de ça !!! au secours !!!

1 J'aime

Super podcast, très motivant pour bosser d’autres rythmes…:+1:
Je pense que Dubravko a une maîtrise exceptionnelle de ce type de jeu, mais tu en as beaucoup parlé, Gauthier, du risque de s’enfermer dans un style et du coup de devenir extra-super fort dans un seul truc au dépend d’autres variantes. Bon là je ne sais pas quel est son niveau pour autre chose, donc je ne vais pas parler de lui sur cela, mais je comprends bien le principe.

Pour ma part, je compare ces différents rythmes et donc à la façon de respirer, à la natation. Quand j’ai commencé à nager, sérieusement il y a 25 ans… Je faisais toujours du crawl et peu de brasse, dos et encore moins de papillon ou dauphin. Du coup, je nageais de mieux en mieux le crawl, mais n’avais pas évolué dans les autres styles. Et l’ennui est venu au bout de 14 mois. Ras-le-bol d’aller nager, c’était devenu une corvée…

Alors j’ai recommencé à prendre des cours avec une prof et elle m’a obligé à faire de la brasse, du dos et du papillon. C’était la galère au début, mais au fil des semaines j’ai commencé à me sentir plus à l’aise dans les autres styles car j’avais synchronisé ma respiration avec mes mouvements et aussi amélioré mes mouvements. Au final, je terminais toujours la session par du crawl et à ma grande surprise j’avais amélioré mon crawl sans même le pratiquer pendant l’entrainement. J’avais une impression de facilité tellement grande que le plaisir est revenu aussi pour ça.

Ce que j’ai bien aimé dans ce podcast c’est qu’il me semble que tu sous-entends un peu la même chose. Si on ne varie pas notre respiration, on va finir pas se lasser de jouer. Au contraire, si on varie notre respiration et nos rythmes on va continuer à prendre du plaisir et en plus améliorer les rythmes que l’on faisait toujours.

Après, pour revenir à Dubravko je pense que l’on peut comparer son style à un groupe de musique qui a réussi. Pourquoi devrait-il changer cela si ça plait au gens et qu’il peut en vivre :question: :interrobang:

1 J'aime

Tu me fais rire, Jaime, avec ta comparaison de respirer souvent dans le Didge et de stocker du riz ! :laughing:

Tu respires comme tu vis, moi aussi, mais c’est trop lentement ! :laughing:
C’est pas si bête, ça laisse à penser… Jaime, le philosophe rigolo. :v:

Oui Ivan, c’est effectivement proche de ce que tu racontes et de ton expérience. Après bien sûr, c’est surtout à chacun de voir comment la personne se sent par rapport à sa respiration et au plaisir qu’elle a de souffler. Si le personne est satisfaite alors il n’y a aucun soucis.

Ça rejoint ton point suivant :

Tout dépends effectivement ce que l’on entends par “réussir” et par ce qui motive chacun de nous dans notre musique et l’envie de la diffuser. Mais là on rentre dans l’intime de Dubravko et seul lui pourrait témoigner.

Bref, la conclusion de tout ça pourrait être que si l’on est bien comme on est alors pourquoi changer ? :sunny:

@Jaime et @Elisabeth_Blanc
Je pense que vous avez vu mais je vous ai répondu du côté des commentaires du podcast. :slight_smile:

1 J'aime

Merci…non je n’avais pas vu…
Pas évident de jongler avec toutes les pages différentes :kissing_smiling_eyes:

Oui à terme, j’aimerais unifier le tout.
On retrouverais les commentaires sur le forum et les post sous les articles.
Le top quoi. :slight_smile:

1 J'aime