Prototype d'embouchure universelle en impression 3D

Merci à toi pour ta réponse AAVA. Elle est très complète et très intéressante.
Je vois que tu as pensé à tout :wink:.

Je me répète mais malgré mes questionnements, je trouve cela très intéressant.
Tu parles de préserver le didgeridoo d’origine et de caoutchouc naturel, c’est vraiment cool d’y avoir pensé :sunglasses:.

Encore une fois, comme chez beaucoup d’autres intervenants du forum, en te lisant, je me dis que tu draines dans ton sciage bon nombres d’attentions et de valeurs écologistes. Je me trompe ?

N’hésite donc pas à aller donner ton avis sur ce post:
Est ce que les joueurs didgeridoo ont fatalement, du simple fait d’être souffleur ou souffleuse, des valeurs écolo et/ou humaniste en commun?
@gauthier, je me permets de te re-taguer, mais j’aimerais également avoir ton point de vue là dessus.

Wahou ! Plutôt impressionnant ! :love_you_gesture:

Je ne sais pas si ça mènera quelque part mais le principe est assez génial.
55mm c’est effectivement large, sachant que la plupart des didge au niveau mondial font 30mm d’ouverture. En France, on est plus entre 35/40/50mm.

Peut-être commencer avec un système plus simple ? :face_with_monocle: Je ne sais pas…
Il faudrait faire des tests, sur de simples tubes, car les fuites d’air à l’embouchure ça ne pardonne pas.

En tout cas, si tu trouves une solution avec un système d’embouchure accordables et universelle, et si en plus il est possible de développer une telle embouchure en matériaux nobles, alors le projet m’intéresse énormément.

Je peux t’aider pour les tests si ça te dis. Ça peut être passionnants comme recherches.

@Karl
Je te rejoins aussi sur la simplicité de l’instrument. Mais le chercheur qui est en moi, adore ce genre d’innovation, :innocent:. L’accordage d’un didge reste LE problème majeur si tu veux jouer avec d’autres musiciens.

1 J'aime

C’est vrai que la question de l’accordage est un point pertinent.
J’avoue que je n’avais pas trop prit ça en compte.

Malgré cela, pour l’instant et je touche du bois :wink:, du bois de didgeridoo… :partying_face: (la bonne blague, non c’est nul, j’avoue :rofl:)!!!.

J’ai joué avec des djembés et je n’ai jamais eu de problème, des guitares, meme choses (en plus les capots de guitare ça aide), il n’y a que entre didgeridoo que cela, d’accord, peut poser soucis.

Tu me diras, c’est quand meme la base de jouer accordé entre didgeridoo… oui c’est pas faux… :wink:

1 J'aime

Merci @Gauthier pour ton retour :slight_smile:

Effectivement mon vrai objectif c’est d’avoir cette embouchure universelle et accordable avec des matériaux naturels pour dénaturer au minimum le didgeridoo ^^

Pour l’instant je suis pas mal bloqué sur le diamètre Ø30 des embouchures, comme le tube à besoin de coulisser il faut que je regarde si il peut coulisser hors de l’embouchure du didgeridoo sans altérer le son. La prochaine version risque également de s’accrocher par l’exterieur pour éviter un maximum d’impacter le diamètre de l’embouchure mais va falloir cogiter ^^

Si le projet t’intéresse, n’hésite pas à me faire part de ton experience et de tes idées, toutes les pistes sont bonnes à prendre :slight_smile:

2 J'aimes

Bonjour, je ne sais pas si c’est une ineptie mais ne peut on envisager un système dont l’emboitement soit externe, c’est à dire que le diamètre de l’embouchure est supérieure au didgeridoo. cela ne répondrait il pas au problème de réduction côté intérieur? merci

1 J'aime

Salut @jadolinat Ha ha belle coïncidence, c’est justement sur cette piste que je suis en train de plancher :wink:
Mais je t’avoue que la solution est pas super évidente car des formes exterieures de digeridoo finalement il y en a une infinité ^^ J’essaye de me tourner vers la flore et la faune, certaines plantes on des capacités de dilatation pour s’adapter à leurs proies, les serpents aussi ^^

2 J'aimes

Hello tout le monde,

Après un petit temps d’absence, j’ai enfin prit un peu le temps de peaufiner 2 nouveaux concepts.

Le premier est totalement abhérant mais je me permet de vous la partager, ça peut donner des idées à certain(e)s et ouvrir plus de champ du possible :slight_smile:

Le deuxième me parait plutôt prometteur, à voir dans le detail mais je pense tenir une piste exploitable :smiley:

Commençons sans plus tarder par le premier concept :

Configurations :

-Avec un didgeridoo Ø80mm

-Avec un digeridoo Ø30mm

Petite décomposition du concept en détail :

-En brun clair : le didgeridoo
-En vert : la plaque support
-En bleu foncé : l’anneau de maintient
-En bleu clair : les mâchoires
-En violet : l’anneau de guidage
-En gris : le tube d’accordage
-En brun foncé : l’embouchure

Le principe :

On vient placer l’embouchure sur son didgeridoo, la forme conique de la plaque verte permet l’étanchéité du son en se plaquant sur le bout du didgeridoo. On tourne l"anneau de guidage violet et les mâchoires bleues claires se referment. Le crantage de l’anneau de guidage violet permet de maintenir la position tout en serrant. L’anneau de maintient bleu foncé permet de tenir l’ensemble uni. Le tube d’accordage gris permets d’accorder son didgeridoo en coulissant et l’embouchure brun foncée est amovible pour être changée et s’adapter aux joueurs(euses).

Cette solution très mécanique a de gros inconénients, elle est très encombrante, difficile à réaliser en matériaux nobles (mais pas impossible) et n’est adaptée que pour les sections rondes (tout didgeridoo avec des formes très naturelles ne sont pas adaptés).

Voilà pour ce premier concept, et voici le second qui j’espère devrait étayer plus « d’espoir » :

Configuration :

-Avec un didgeridoo Ø80mm

-Avec un didgeridoo Ø30mm

Petite décomposition du concept en détail :

-En brun clair : le didgeridoo
-En vert : la plaque support
-En bleu clair : les mâchoires
-En noir : les joints de maintients (en caoutchouc)
-En gris : le tube d’accordage
-En brun foncé : l’embouchure

Le principe :

On vient placer l’embouchure sur son didgeridoo, la forme conique de la plaque verte permet l’étanchéité du son en se plaquant sur le bout du didgeridoo. Les mâchoires bleues claires vont automatiquement suivre le profile du didgeridoo et les joints de maintient vont les sérrer autour du didgeridoo et les maintenir ensembles. Le tube d’accordage gris permets d’accorder son didgeridoo en coulissant et l’embouchure brun foncée est amovible pour être changée et s’adapter aux joueurs(euses).

J’aime beaucoup cette solution car elle est assez compact, les composants peuvent être réalisés entièrement en bois (sauf le tube d’accordage gris que je conseil en metal pour les frottements et limiter son épaisseur et évidemment les joints en caoutchouc). Les mâchoires bougent indépendamment les unes des autres et donc peuvent s’adapter à n’importe quelle section de didgeridoo (même les plus loufoques faites avec des branches trouvées par terre ^^)

Voili voiloo pour ces solutions, n’hésitez pas à me donner votre avis, enthousiaste ou non, tout est bon à prendre et surtout dans la critique constructive :wink:

merci à vous :smiley:

Bonjour Thibault,

Très impressionnant ton travail. Merci de partager ça. A vrai dire, pouvoir adapter la note du Didgeridoo pour s’accorder avec d’autres instruments serait vraiment très utile.
Avec un didgeridoo en do dièse par exemple, c est pas forcément évident de pouvoir jouer avec d’autres instruments. Je parle pour moi, parce que avec toute la panoplie de flûtes que je possède, aucune est en Do dièse.
Tous mes encouragements pour la suite de ton projet.

Cédric

1 J'aime

Merci beaucoup @cedricm110174 :slight_smile:

Mon objectif dans les prochains mois, si le dernier concept vous semble adapter au besoin, c’est de faire un premier prototype en impression 3D et faire différents essais pour le calibrer au mieux et pourquoi pas trouver un ébéniste pour faire des premiers produits en bois :stuck_out_tongue:

1 J'aime